PRODUCTION DE SOUS-VERRES POUR ROSES EN BROSSE

PRODUCTION DE SOUS-VERRES POUR ROSES EN BROSSE

Demande massive de roses, datant d'environ 100 années, causé un grand développement dans la production de rosiers. Cette production a été réalisée très rapidement, że uzyskanie dobrego materiału szlachetnego zależy przede wszystkim od podkładki, par conséquent, les efforts des pépiniéristes visent à obtenir les meilleurs porte-greffes.

La production de porte-greffes est aujourd'hui une branche importante de la pépinière; il y a des fermes qui s'y consacrent exclusivement, approvisionnant ces pépinières, qui n'ont pas les conditions pour la production du matériau de support par elles-mêmes. Il est préférable qu'une pépinière qui produit des rosiers puisse, au moins pour leurs propres besoins, produire le nombre approprié de rondelles; il est alors indépendant des alimentations externes, qui dans nos conditions sont différentes et ne répondent pas toujours à la demande. De plus, le bon assortiment de rondelles est d'une grande importance, où les difficultés sont également fréquentes. Donc, avec nous, il est préférable de produire nous-mêmes les rondelles.

Sets de table roses

La recherche initiale des meilleurs porte-greffes de rosiers a été menée au sein de nombreuses espèces. A la fin du 19ème siècle, les espèces suivantes ont été expérimentées avec: R. canin, R. rugueux, R. rubiginosa, R. rubrifolia, R. boursaultii, R. ura-lensis, R. alpine, R. villosité, R. centifolia, R. dumetorum laxa, R. multiflore. Cependant, on s'est vite rendu compte, que seuls certains d'entre eux méritent l'attention, les plus grands espoirs ont été placés sur la rose sauvage (le menton) — R. canine L. Le futur proche a montré, que pour les conditions d'Europe centrale, il s'agit de manière significative de R.. canina montre la plus grande utilité. En plus, ils étaient intéressants: R. rubiginosa, R. multiflore, R. rugueux, principalement dans le type hollandais - R.. rugosa hollandica - et R. coriifolia froebelii Rehd. (= R, Laxa Froeb). Ce dernier était considéré comme une véritable révélation à la fin du siècle dernier. Il s'est répandu dans toute l'Europe à partir des célèbres pépinières suisses Froe-bla, a d'abord rencontré un accueil enthousiaste. Cependant, on l'a vite découvert, qu'il ne fonctionne bien que dans les sols calcaires et riches en nutriments, sur d'autres, il est fortement rouillé; d'ailleurs, il a également été remarqué, qu'il arrête la végétation très tôt, perd donc de la pulpe, qui empêche l'oeillet. Les inconvénients révélés ont entraîné son retrait de la production, bien que dans certaines régions d'Allemagne, et aussi avec nous, a duré longtemps.

R, qui était célèbre à l'époque, a connu une carrière encore plus courte. rugosa hollandica. Il doit son succès initial aux Néerlandais, qui l'a massivement propagé à partir de boutures ligneuses, planté directement dans le sol au printemps et maillé la même année en été. De Hollande, elle est arrivée en Allemagne, et puis aussi en Pologne. Cependant, ses lacunes ont été rapidement remarquées, à savoir qu'il a été trouvé, que les buissons qui y sont greffés vivent peu et ont des fleurs mal colorées, ce qui a décidé son retrait complet de la production.