L'importance de la verdure pour les citadins, colonies, domicile

L'importance de la verdure pour les citadins, colonies, domicile.

Soleil, air, vert – sont les conditions fondamentales et nécessaires d'un développement humain normal, cependant, le chemin pour comprendre cette vérité a été long et difficile.

La ville médiévale était un complexe compact de maisons étroites – dans les rues étroites – fermé par un anneau de murs défensifs. A l'instar de l'architecture créée dans les conditions du climat méditerranéen chaud, la construction européenne pendant de nombreux siècles a limité l'accès de l'air et de la lumière du soleil aux intérieurs résidentiels. Cela a eu une influence décisive sur le rapport entre la taille et le nombre d'ouvertures de fenêtres et les surfaces des murs extérieurs du bâtiment. Le déplacement progressif de la construction résidentielle au-delà des murs et l'urbanisation de régions de plus en plus froides d'Europe ont changé les exigences pour les bâtiments résidentiels au fil des ans, ce qui s'est traduit par l'ouverture toujours plus large des fenêtres pour la lumière et la verdure.

Le développement constant de la technique de construction des maisons a permis d'agrandir la surface vitrée, équiper les appartements de loggias, balcons et terrasses. C'était une étape décisive pour laisser un intérieur fermé dans un espace ouvert, contact plus étroit avec le soleil, une brise fraîche, Vie de rue. Cependant, le contact d'un appartement moyen avec la verdure était encore limité principalement aux jardins entourant les résidences du palais..

En fait, ce n'est que dans les solutions architecturales du XIXe siècle. une compréhension des valeurs est née, ce que l'air a pour la vie des habitants des villes en développement spontané, soleil et vert. A côté des complexes verts entourant les palais, des parcs urbains sont en cours de création, accessible à tous. Le ruisseau vert coule dans les rues, des arbres sont plantés sur les trottoirs, établit des pelouses enrichies d'arbustes et de fleurs.

Le 20ème siècle introduit la verdure dans les lotissements nouvellement construits et les villes à large courant. L'urbanisme des complexes nouvellement conçus a déchiré les bâtiments périphériques, s'est éloigné du système des dépendances louées du XIXe siècle, cours-puits fermés, elle a traité le vert non seulement! comme élément décoratif. Tous les éléments verts, comme des arbres, arbustes et pelouses, sont devenus l'une des conditions les plus importantes de la vie moderne, un gage de meilleure santé, protection contre le bruit persistant d'une rue moderne de la ville.

De nos jours, où le citadin passe 5/6 nuits en chambres fermées de la maison, des bureaux, tram, autobus, la ruée vers les loisirs est née, s'évader à l'air libre, au soleil sans fumée, eau claire du lac, forêts vertes non contaminées par les gaz d'échappement. Mais les vacances ou les loisirs du samedi au dimanche sont souvent limités par des difficultés de communication, coût élevé. Il reste donc à la disposition du sous-estimé, peu, loisirs quotidiens – reposez-vous dans le plus petit jardin de notre balcon ou loggia. Balcons, les loggias et les terrasses sont une extension de l'intérieur résidentiel non clos de murs, ouvert au soleil, air, verdure. Un immeuble résidentiel moderne ne cesse d'être sombre que grâce aux nids d'hirondelles des balcons et des loggias marqués de clair-obscur, grumeleux, bloc de béton. Balcons et loggias, dans l'état dans lequel l'entrepreneur les remet aux riverains, généralement, cependant, ils ont tendance à être un élément décoratif mort, souvent utilisé comme un gâchis pratique, entrepôt de déchets. Les petits, surfaces ouvertes, indissociable de l'appartement, ils ne peuvent pas être exploités dans leur état inachevé. Pour servir la petite récréation susmentionnée, nécessitent une gestion prudente de la verdure, fleurs.

L'apparition généralisée des plantes dans les appartements, les fenêtres, sur les balcons a eu lieu au 19ème siècle., se développer spontanément au XXe siècle. Les utilisateurs qui souhaitent choisir la meilleure solution verte, faire pousser des plantes et des fleurs grimpantes et organiser correctement un lieu de repos de manière fonctionnelle, la riche littérature vient à la rescousse. De nombreux livres et magazines hauts en couleur lui consacrent – une fois un peu, mais combien il est important aujourd'hui – le sujet beaucoup d'espace. Et oui, comme une grande verdure urbaine, qui non seulement décore, mais il améliore aussi les conditions de vie, oui et le petit, balcon-loggiawa, il ajoute non seulement de la couleur aux façades, mais il fournit les conditions pour un agréable, repos sain et isole des influences extérieures gênantes. Sur les plus grands balcons et loggias, vous pouvez créer un mini-jardin à la maison, et en utilisant diverses espèces de plantes grimpantes pour les rendre ombragées, gazebos verts. à chaud, jours d'été, après une journée de chaleur, balcon noyé dans les fleurs et les festons de vert vin sauvage, il deviendra une oasis de paix, "Jardin suspendu de Babylone".

Et quand tous les propriétaires de balcons et de loggias s'occupent de leur aménagement, nos maisons auront un look différent, rue, colonies. Les façades bogey avec des centaines de balcons morts vont disparaître, avec les orbites sombres de la loggia.

Peut-être, la seule boîte brûlant de géraniums rouge feu incitera les autres locataires à décorer leurs balcons, il deviendra un point d'exclamation déclenchant une initiative généralisée pour améliorer la vie parmi le charme des verts, balcons fleuris, loggii, terrasses.